Festival 2017 Paris - Artistes

Chambre des notaires : 12 Avenue Victoria, 75001 Paris
Bibliothèque Dosne-Thiers : 27 place Saint-Georges 75009 Paris

Festival 2017 Paris - Artists

Chambre des notaires : 12 Avenue Victoria, 75001 Paris
Bibliothèque Dosne-Thiers : 27 place Saint-Georges 75009 Paris
Juliette Journaux

Photo : Verena Chen
Lauréate de plusieurs concours internationaux, Juliette Journaux commence le piano à l’âge de sept ans. Très tôt passionnée par cet instrument, elle décide de poursuivre ses études au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de David Saudubray. Elle découvre la richesse du métier de chef de chant dans la classe de Marie-Paule Siruguet. Elle participe notamment à différentes productions telles que West Side Story, L’Enfant et les Sortilèges et se produit lors de concerts autour des lieder de Schumann, Schubert et des mélodies de Debussy et Fauré.
Elle fait la rencontre de deux compositeurs, Naji Hakim et Alain Louvier, qui la familiariseront avec le répertoire contemporain.
L’année de son baccalauréat scientifique, elle entre en cycle de perfectionnement au CRR de Paris, obtient son diplôme et est acceptée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Hortense Cartier-Bresson et Fernando Rossano. Elle débute également une licence de musicologie à l’université Paris-Sorbonne.
C’est au conservatoire que Juliette découvre les joies de la musique de chambre en trio, en quatuor ainsi qu’en sonate avec la violoniste Verena Chen. Elle reçoit les conseils d’Itamar Golan, de Claire Désert et du quatuor Ebène. Elle participe également aux master-classes du Fine Arts quartet et du Shangaï quartet lors du festival Pablo Casals à Prades.
En parallèle, Juliette s’investit de plus en plus dans le travail avec les chanteurs et est nommée au poste de chef de chant de Chœur Colonne avec qui elle approfondit des œuvres de Rossini, Mozart sous la direction de Lucien Rouiller.

En 2016, elle est admise à l’unanimité, première nommée en accompagnement au CNSMDP dans la classe de Sébastien Vichard.
Elle est chef de chant pour la production du Barbier de Séville par la troupe Bouche à Oreille au château de Courçon en mai 2016.
Toutes ces expériences viennent ainsi enrichir son évolution artistique.

Juliette a déjà une belle expérience de la scène. A l’âge de treize ans, elle est remarquée par Brigitte Engerer qui l’invite à jouer sous son parrainage à la salle Pleyel à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Chopin. S’en suit plusieurs récitals à la Pépinière de Nancy lors du festival des Nancyphonies, l’occasion pour elle de bénéficier des conseils de Jen-Claude Vanden Eynden avec qui elle travaille plusieurs sonates de Beethoven, un de ses compositeurs de prédilection. Elle se produit également au grand auditorium de Tignes lors d’une série de master-classes avec Romano Pallottini sur les trois sonates en La mineur de Schubert.
Elle est sélectionnée pour faire partie de la programmation de Jeunes Talents au Petit Palais, à Paris.

Juliette a déjà eu l’occasion de jouer avec orchestre : pour la première fois à l’âge de quatorze ans avec l’orchestre du CRR de Boulogne-Billancourt dans le troisième concerto de Beethoven sous la direction de Pierre Calmelet. Cinq ans plus tard, elle rejoue de même concerto ainsi que le concerto en ré mineur n°20 de Mozart avec l’ensemble Tour-à-Tour sous la direction de Jean-Baptiste Nicolas et Valérie Vonbank à la cathédrale Sainte-Croix des Arméniens à Paris.
Passionnée par le théâtre et la danse aussi bien classique que contemporaine qu’elle pratique depuis l’âge de cinq ans, elle mûrit un projet transdisciplinaire avec des comédiens du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et des danseurs du CNSMDP.
Lauréate de plusieurs concours internationaux, Juliette Journaux commence le piano à l’âge de sept ans. Très tôt passionnée par cet instrument, elle décide de poursuivre ses études au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de David Saudubray. Elle découvre la richesse du métier de chef de chant dans la classe de Marie-Paule Siruguet. Elle participe notamment à différentes productions telles que West Side Story, L’Enfant et les Sortilèges et se produit lors de concerts autour des lieder de Schumann, Schubert et des mélodies de Debussy et Fauré.
Elle fait la rencontre de deux compositeurs, Naji Hakim et Alain Louvier, qui la familiariseront avec le répertoire contemporain.
L’année de son baccalauréat scientifique, elle entre en cycle de perfectionnement au CRR de Paris, obtient son diplôme et est acceptée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Hortense Cartier-Bresson et Fernando Rossano. Elle débute également une licence de musicologie à l’université Paris-Sorbonne.
C’est au conservatoire que Juliette découvre les joies de la musique de chambre en trio, en quatuor ainsi qu’en sonate avec la violoniste Verena Chen. Elle reçoit les conseils d’Itamar Golan, de Claire Désert et du quatuor Ebène. Elle participe également aux master-classes du Fine Arts quartet et du Shangaï quartet lors du festival Pablo Casals à Prades.
En parallèle, Juliette s’investit de plus en plus dans le travail avec les chanteurs et est nommée au poste de chef de chant de Chœur Colonne avec qui elle approfondit des œuvres de Rossini, Mozart sous la direction de Lucien Rouiller.

En 2016, elle est admise à l’unanimité, première nommée en accompagnement au CNSMDP dans la classe de Sébastien Vichard.
Elle est chef de chant pour la production du Barbier de Séville par la troupe Bouche à Oreille au château de Courçon en mai 2016.
Toutes ces expériences viennent ainsi enrichir son évolution artistique.

Juliette a déjà une belle expérience de la scène. A l’âge de treize ans, elle est remarquée par Brigitte Engerer qui l’invite à jouer sous son parrainage à la salle Pleyel à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Chopin. S’en suit plusieurs récitals à la Pépinière de Nancy lors du festival des Nancyphonies, l’occasion pour elle de bénéficier des conseils de Jen-Claude Vanden Eynden avec qui elle travaille plusieurs sonates de Beethoven, un de ses compositeurs de prédilection. Elle se produit également au grand auditorium de Tignes lors d’une série de master-classes avec Romano Pallottini sur les trois sonates en La mineur de Schubert.
Elle est sélectionnée pour faire partie de la programmation de Jeunes Talents au Petit Palais, à Paris.

Juliette a déjà eu l’occasion de jouer avec orchestre : pour la première fois à l’âge de quatorze ans avec l’orchestre du CRR de Boulogne-Billancourt dans le troisième concerto de Beethoven sous la direction de Pierre Calmelet. Cinq ans plus tard, elle rejoue de même concerto ainsi que le concerto en ré mineur n°20 de Mozart avec l’ensemble Tour-à-Tour sous la direction de Jean-Baptiste Nicolas et Valérie Vonbank à la cathédrale Sainte-Croix des Arméniens à Paris.
Passionnée par le théâtre et la danse aussi bien classique que contemporaine qu’elle pratique depuis l’âge de cinq ans, elle mûrit un projet transdisciplinaire avec des comédiens du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et des danseurs du CNSMDP.