Festival 2017 Bayreuth - Artistes

Festival 2017 Bayreuth - Artists

Negar Haeri
Negar Haeri débute le piano à l’âge de 5 ans avec le pianiste Jean Ullern, élève d’Yves Nat, qui l’encourage aussitôt à participer à divers concours, notamment le Concours National Claude Kahn et le Festival International Steinway, dont elle obtient plusieurs années durant, les premiers prix. Elle suit également les enseignements des pianistes Colette Lanssens, David Braslawsky – chez qui elle se perfectionne toujours – et Pascal Amoyel.
Elle obtient en 1999 un premier prix au CNR de Saint Maur et est admise dans la classe d’Elisabeth Athanassova au Conservatoire de Genève.
Devenue avocate, elle remporte en 2014 le Concours d’éloquence de la Conférence du stage qui lui permet de renouer avec le piano. Elle y découvre en effet l’association du Palais Littéraire et Musical, présidée par le Bâtonnier Christian Charrière-Bournazel, qui organise des concerts dans lesquels elle joue.
Le 16 novembre prochain – sous l’égide du Palais littéraire et Musical toujours – elle se produira à la Cour de Cassation en interprétant avec Renaud Van-Ruymbeke, Premier Vice-Président chargé de l’instruction, la Fantaisie de Schubert, première d’une longue série de soirées musicales intitulées Dialogue musical entre juges et avocats.
Negar Haeri débute le piano à l’âge de 5 ans avec le pianiste Jean Ullern, élève d’Yves Nat, qui l’encourage aussitôt à participer à divers concours, notamment le Concours National Claude Kahn et le Festival International Steinway, dont elle obtient plusieurs années durant, les premiers prix. Elle suit également les enseignements des pianistes Colette Lanssens, David Braslawsky – chez qui elle se perfectionne toujours – et Pascal Amoyel.
Elle obtient en 1999 un premier prix au CNR de Saint Maur et est admise dans la classe d’Elisabeth Athanassova au Conservatoire de Genève.
Devenue avocate, elle remporte en 2014 le Concours d’éloquence de la Conférence du stage qui lui permet de renouer avec le piano. Elle y découvre en effet l’association du Palais Littéraire et Musical, présidée par le Bâtonnier Christian Charrière-Bournazel, qui organise des concerts dans lesquels elle joue.
Le 16 novembre prochain – sous l’égide du Palais littéraire et Musical toujours – elle se produira à la Cour de Cassation en interprétant avec Renaud Van-Ruymbeke, Premier Vice-Président chargé de l’instruction, la Fantaisie de Schubert, première d’une longue série de soirées musicales intitulées Dialogue musical entre juges et avocats.