Comité artistique

Les artistes, musiciens et compositeurs qui sont membres du comité artistique accompagnent Les Amateurs ! depuis ses débuts. Leur appui au festival a permis de favoriser les rencontres entre musiciens amateurs et professionnels.

Nous sommes fiers de pouvoir compter sur leur soutien et les remercions chaleureusement pour la confiance qu'ils nous témoignent.

Comité artistique

Les artistes, musiciens et compositeurs qui sont membres du comité artistique accompagnent Les Amateurs ! depuis ses débuts. Leur appui au festival a permis de favoriser les rencontres entre musiciens amateurs et professionnels.

Nous sommes fiers de pouvoir compter sur leur soutien et les remercions chaleureusement pour la confiance qu'ils nous témoignent.

Catherine Silie

Née à Rouen (France), Catherine Silie reçoit ses premières leçons de piano à quatre ans et donne son premier concert à neuf ans. Après des études musicales approfondies a u Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d'Yves Nat puis de Pierre Sancan, elle se voit décerner 5 Premiers Prix, dont le premier prix d'Harmonie première nommée. A la même époque, elle obtient également le 1er Prix au Concours National de la Guilde Française des Artistes Solistes (1958).

Elle est lauréate de nombreux concours internationaux : « Maria Canals » (Barcelone, 1959) ; Genève (2ème Prix 1959), « Marguerite Long » (Paris, 4ème Prix, 1961), « Vienna da Motta » (Lisbonne, 5ième Prix ,1964) et Montréal (Canada, 4ème Prix 1965).

Elle reçoit les conseils de Nadia Boulanger qui la présente à Arthur Rubinstein et Clifford Curzon. Elle organise pour elle quelques récitals au Conservatoire Américain de Fontainebleau. Grâce à une Bourse du British Council, Catherine Silie travaille pendant 3 ans avec le professeur allemand Peter Feuchtwanger à Londres (1968-70).

De 1964 à 1967, elle est l'assistante de Pierre Sancan au CNSM de Paris, puis de 1977 à 2003 , elle enseigne à l'Ecole Nationale de Musique de Nîmes.

Au cours de sa carrière, elle est soliste de l'Orchestre Philarmonique de Paris, de l'Orchestre de la Société des Conservatoires (concerto de Pierre Sancan en 1963), de l'Orchestre Symphonique de l'ORTF ; de l'Orchestre de Chambre de Rouen et de l'Orchestre Symphonique de Saratov.

Elle se produit en tournées de récitals en Espagne, au Portugal pour les Jeunesses Musicales de France, ainsi qu'en Autriche et en Allemagne. Elle joue Salle Gaveau à Paris, à Radio-France, au Wigmore Hall de Londres et représente la France au Congrès International d'Education Musicale de Tokyo (1962). Elle forme un duo de sonate pendant 3 ans avec la violoncelliste américaine Martha Gershefsk. Elles donnent de nombreux concerts en Europe et aux Etats-Unis (1964-67).

Elle a enregistré un disque pour la Colombia japonaise en compagnie du flûtiste Maxence Larrieu, ainsi que pour CBS France avec Claude Garden. Son premier disque récital en Suisse (Echos de Rompon, 1976), est suivi d'un disque Debussy-Ravel chez REM à Lyon (1987), puis d'un CD La croisée des chemins en 2002 (Szymanowsky, Janacek, Abel Decaux)

Catherine Silie a créé en 2004 un Festival classique « Musique sur la colline » en Drôme provençale, où elle réside et poursuit sa carrière de soliste.

Née à Rouen (France), Catherine Silie reçoit ses premières leçons de piano à quatre ans et donne son premier concert à neuf ans. Après des études musicales approfondies a u Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d'Yves Nat puis de Pierre Sancan, elle se voit décerner 5 Premiers Prix, dont le premier prix d'Harmonie première nommée. A la même époque, elle obtient également le 1er Prix au Concours National de la Guilde Française des Artistes Solistes (1958).

Elle est lauréate de nombreux concours internationaux : « Maria Canals » (Barcelone, 1959) ; Genève (2ème Prix 1959), « Marguerite Long » (Paris, 4ème Prix, 1961), « Vienna da Motta » (Lisbonne, 5ième Prix ,1964) et Montréal (Canada, 4ème Prix 1965).

Elle reçoit les conseils de Nadia Boulanger qui la présente à Arthur Rubinstein et Clifford Curzon. Elle organise pour elle quelques récitals au Conservatoire Américain de Fontainebleau. Grâce à une Bourse du British Council, Catherine Silie travaille pendant 3 ans avec le professeur allemand Peter Feuchtwanger à Londres (1968-70).

De 1964 à 1967, elle est l'assistante de Pierre Sancan au CNSM de Paris, puis de 1977 à 2003 , elle enseigne à l'Ecole Nationale de Musique de Nîmes.

Au cours de sa carrière, elle est soliste de l'Orchestre Philarmonique de Paris, de l'Orchestre de la Société des Conservatoires (concerto de Pierre Sancan en 1963), de l'Orchestre Symphonique de l'ORTF ; de l'Orchestre de Chambre de Rouen et de l'Orchestre Symphonique de Saratov.

Elle se produit en tournées de récitals en Espagne, au Portugal pour les Jeunesses Musicales de France, ainsi qu'en Autriche et en Allemagne. Elle joue Salle Gaveau à Paris, à Radio-France, au Wigmore Hall de Londres et représente la France au Congrès International d'Education Musicale de Tokyo (1962). Elle forme un duo de sonate pendant 3 ans avec la violoncelliste américaine Martha Gershefsk. Elles donnent de nombreux concerts en Europe et aux Etats-Unis (1964-67).

Elle a enregistré un disque pour la Colombia japonaise en compagnie du flûtiste Maxence Larrieu, ainsi que pour CBS France avec Claude Garden. Son premier disque récital en Suisse (Echos de Rompon, 1976), est suivi d'un disque Debussy-Ravel chez REM à Lyon (1987), puis d'un CD La croisée des chemins en 2002 (Szymanowsky, Janacek, Abel Decaux)

Catherine Silie a créé en 2004 un Festival classique « Musique sur la colline » en Drôme provençale, où elle réside et poursuit sa carrière de soliste.